Alizée : Il pleut tout le temps à Londres, c’est génial !

Alizée : « Il pleut tout le temps à Londres, c’est génial ! »

February 7, 2014

Voici une nouvelle interview !

Alizée Clap, Montpellérienne de 19 ans, s’est expatriée pour 6 mois à Londres dans le cadre de sa deuxième année d’école de commerce. En stage en tant qu’assistante de Français dans une école sikh (religieuse), elle nous livre ses impressions sur la vie Londonienne.

 Quel est le but de ce stage ? En quoi consiste-t-il ?

Le but de ce stage est avant tout de découvrir l’entreprise, sur toutes ses facettes. Je suis dans une école sikh, religieuse, je découvre une culture différente de la nôtre, je découvre un tas d’activités et je développe différentes compétences.

Je ne suis pas rémunérée étant donné que je travaille en tant que stagiaire, mais je suis dédommagée des transports et l’on m’offre la nourriture de la cantine scolaire à midi.

Je suis assistante de professeurs du département français. En effet, l’école est divisée en de nombreux départements selon les matières. J’aide à préparer les leçons, je travaille dans l’administration dans le département Français. Pour le moment je n’ai pas commencé à enseigner, j’attends les vacances scolaires qui sont le 17 février. J’observe les professeurs dans leurs manières de travailler, de se comporter avec les élèves et je les aide dès qu’ils ont besoin de moi.

À partir de mars, je vais enfin apprendre ce que j’aime réellement : l’enseignement.

 Parle-nous des relations professionnelles dans l’école à Londres.

Je travaille avec des professeurs et des élèves. Je trouve les Anglais assez égoïstes et radins même s’ils sont très polis, et toujours prêts à rendre service. Ils répondent avec une réelle politesse, mais ça ne dépasse jamais la politesse ! Pour atteindre le stade amitié avec un anglais, ça demande beaucoup de travail, ils ont du mal à franchir le cap intimité après politesse. C’est impressionnant !

Par exemple, tu peux aller boire un verre avec un anglais, tu vas être trop ami avec lui pendant 20 minutes, vous allez parler de tout et de rien et le lendemain plus rien.

Que penses-tu…

 - Du logement à Londres ?

Le logement est très cher pour ce qu’il est. Les loyers sont hors de prix, surtout dans le centre. Et le prix ne correspond pas au lieu en lui-même. On peut trouver une chambre à 650 pounds pour louer juste un matelas, un matelas sale ! C’est pour cela qu’il est intéressant de s’éloigner en zone 2 ou en zone 3 où les prix sont relativement plus bas que dans le centre.

J’ai vécu une mauvaise expérience sur ce point-là.

J’ai réservé une chambre sur Air bnb et quand je suis arrivée, les photos du site ne correspondaient pas du tout à la réalité du lieu. J’ai été très surprise de cette capacité à mentir, c’est juste de la publicité mensongère ! J’étais choquée du logement : la cuisinière était sale et ne marchait pas, il n’y avait pas de plaques électriques, et aucune intimité dans la maison. En effet, elle était partagée entre des Roumains, des Anglais et des Français. J’ai même attrapé des puces de lits, parce que le matelas était sale. Je suis assez fragile de nature, j’ai eu une allergie et j’ai donc dû aller à la clinique pour me faire soigner. J’ai encore aujourd’hui les traces sur mon bras et sur mon corps. Ça met du temps à partir !

 - Du Meltting pot ?

J’aime beaucoup le melting pot à Londres, on peut apprendre des autres cultures, on n’est pas obligé de rester focalisé sur la nôtre en disant « oui c’est la meilleure gna gna gna ». Le fait qu’on soit mélangé permet de découvrir quelque chose qui est inconnu.

 -  Du coût de la vie à Londres ? 

Le coût de la vie est très cher, surtout la nourriture qui est infecte ! Et ce n’est pas parce que j’ai des goûts français que je dis ça. J’ai était déçue de la nourriture anglaise, je n’aime pas du tout. Le métro c’est cher, les sorties sont cher et les bars sont payants. Londres c’est vraiment hyper cher, mais c’est réputé pour ça !

 - De la mode à Londres ?

L’avantage de Londres, au niveau de la mode, c’est qu’il y a une réelle liberté. Dans la rue on peut voir des filles qui vont se trimbaler en sandales, collants, petits shorts et en chemises elles n’auront pas froid. Et juste à côté d’elles on pourrait voir une fille portant une grosse veste en jean, et des bottes orange. J’aime ce côté libre de la mode anglaise, chacun peut s’habiller comme il veut. Il n’y a pas de mœurs, de traditions, il n’y a pas ce côté “je veux être plus beau que l’autre”,”j’ai un vêtement qui coûte plus cher !”

 - Du climat à Londres ?

Il pleut tout le temps c’est génial ! Je pensais que c’était que dans les films, mais non c’est la réalité ! On sort le matin il fait beau, puis 5 minutes plus tard il pleut, puis il refait beau puis il repleut… dans tout les cas il ne faut toujours pas oublier le parapluie !

 Quels sont tes futurs projets à Londres ?

- Enseigner, donner des cours français particuliers, surtout aux élèves en terminal. Je veux faire du soutien scolaire, les rebooster avant leurs examens.

- Faire du sport à l’école. Nous avons une salle réservée aux professeurs, où il y a des vélos, etc. Nous avons comme projet de monter un club de sport à l’intérieure.

- J’aimerais bien m’inscrire dans des clubs politiques ou littéraires, rencontrer de nouvelles personnes et améliorer mon anglais. J’aimerais bien être bilingue à la fin du stage, c’est mon objectif.

Que fais-tu dans la vie, quels sont tes centres d’intérêt ?

J’aime avant tout la réflexion, qui s’appuie sur une certaine philosophie. Je fais du sport, c’est un bon moyen d’évacuer la pression quotidienne, de pouvoir s’attribuer des challenges à soit même et d’essayer de se dépasser tous les jours. L’effort est ma motivation principale. J’aime les sorties avec les ami(e)s, c’est important d’entretenir l’amitié. Je suis également intéressée par le cinéma, la culture, l’histoire du pays, la vie en générale ! Je l’observe et l’analyse, pour pouvoir la comprendre un petit peu (ahah).

Merci Alizée :)


Tags: , ,

Laissez un commentaire