Un week-end sur un narrowboat à deux pas de Londres | Français Londres Français Royaume-Uni

Un week-end sur une pénichette à deux pas de Londres

August 2, 2018

L’animation londonienne commence un peu à vous fatiguer? Vous voulez partir en vacances mais n’avez pas un budget extensif?
Qu’à celà ne tienne! Je vous ai trouvé le parfait compromis pour vous évader le temps de quelques jours. Et pas besoin de passeport! Et oui, vous restez au Royaume-Uni!

Le narrowboat, qu’est-ce que c’est?

Laissez-vous enchanter par la beauté luxuriante de la campagne anglaise et parcourez-là à bord d’un bateau: le narrowboat. Les narrowboat, ce sont ces bâteaux très étroits (narrow) et longs qui naviguent sur les canaux. Pour être qualifié de “narrowboat” (ou canal boat), un bâteau doit être d’une largeur maximum de 2,13 mètres (soit 7 feet), sachant que la majorité de ceux qui sont produits aujourd’hui font 2,06 mètres. Leur longueur maximum doit respecter les 21,95 mètres (72 feet)Tout bâteau plus large sera tout simplement incapable de naviguer sur les canaux de l’Angleterre.

Une marque de l’Histoire anglaise

Aujourd’hui principalement exploités pour le tourisme intérieur, les narrowboat ont joué un rôle essentiel dans les changements économiques de la Révolution Industrielle anglaise. À l’époque, les pénichettes étaient tirées par un cheval marchant sur le côté du canal et mené par un membre de l’équipage. Puis les chevaux ont été graduellement remplacés par de la vapeur puis des moteurs diesel. C’est l’avènement des chemins de fer qui a progressivement mis fin au trafic commercial des canaux; le dernier trafic régulier à longue distance remontant à 1970.

À la fin du 19ème siècle, et ce jusqu’au 21ème siècle, il était courant de peindre des roses et des châteaux sur les narrowboat. L’origine de cette tradition n’est pas claire.  La première référence écrite semble être dans une édition de 1858 du magazine Household Words dans l’une des séries intitulées «On the Canal». Une autre suggestion, plus populaire celle-là, veut que cette tradition soit d’origine rom. D’autres suggestions encore incluent le transfert de styles de l’industrie de l’horlogerie (en particulier la décoration sur le visage), l’industrie japonaise ou l’industrie de la poterie. Il y a certainement une similitude de style et un chevauchement géographique, mais pas de preuve solide d’un lien. Il existe des styles similaires d’art populaire en Scandinavie, en Allemagne, en Turquie et au Bangladesh. Le mystère reste donc entier; pour notre le plus grand plaisir de nos yeux!

L’un des nombreux tunnels que nous avons passés avec notre narrowboat. Les tunnels sont souvent encore plus étroits que les canaux eux-mêmes et un seul bâteau peut passer à la fois.

Le narrowboat aujourd’hui

De nos jours, les narrowboat modernes sont utilisés pour les vacances, les week-ends, les excursions, ou comme résidences permanentes ou à temps partiel. Durant notre week-end nous avons croisés énormément d’Anglais passant des vacances sur leur propre bâteau, certains y passant six mois de l’année.

Le bâteau est confortable et bien conçu: vous disposerez en général d’une chambre à coucher avec un vrai lit-double et des rangements, d’une cuisine toute équipée, d’un coin salon et même d’un coin balcon où vous pourrez vous reposer lorsque vous serez à quai.

Pour louer un narrowboat rien de plus simple; aucun permis de conduire n’est requis. Un membre de l’entreprise via laquelle vous avez loué le bâteau vous accompagnera au début de votre aventure afin de vous expliquer le fonctionnement du bâteau: pousser à gauche pour aller à droite, et pousser à droite pour aller à gauche.

La vitesse maximale du narrowboat est de 5 kilomètres par heure. Ne vous étonnez pas de voir des piétons aller plus vite que vous, et ce sans le moindre effort! Rien de bien méchant peut vous arriver, aucun risque de tomber à l’eau, et si vous rentrez dans un autre narrowboat, vous sentirez une petite secousse mais rien de sérieux.

De plus, la “narrowboat community” est extrêmement accueillante et chaleureuse: tout le monde se dit bonjour en faisant un signe de la main et il ny a rien de plus facile que d’engager une conversation avec eux, surtout lorsqu’ils voient que vous êtes novices. Idem quand il faut passer les écluses (locks), beaucoup d’entraide et d’histoires.

Vous pouvez amarrer n’importe où: des points d’amarrage (mooring) sont souvent prévus mais vous pouvez créer vos propres points avec le matériel fourni, veillez bien évidemment à respecter les autres et n’empêcher par le passage d’un tunnel par exemple. La vie du canal est souvent rythmée par la présence d’un pub local, n’hésitez donc pas à amarrer en bas du pub pour aller vous restaurer et savourer un cidre bien frais avec vue sur votre bâteau en prime!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *